team_member_8

Bienvenue sur ce site de photos issues de ma passion pour les voyages.

Namibie -26

Alors quel plaisir de vous retrouver toutes et tous après près de 15 jours silencieuse … je ne sais pas vraiment par quoi commencer car il m’est arrivé peut être plus de mésaventures en 10 jours de temps que depuis que je suis partie il y a plus de 2 mois maintenant …

Tout d’abord je tiens à vous rassurer : Rafnac et moi allons très bien !!!!  Et comme nous allons très bien nous avons décidé de prolonger, contraints et forcés, notre séjour à Windhoek Capitale de la Namibie …

Après ma première visite à l’hôpital le samedi 14 Mars je comptais bien prendre le départ de mon circuit touristique le lundi suivant .. Mais on en a décidé autrement : Comme l’état de mon visage empirait et que je souffrais le martyr, j’ai décidé le lundi en question de retourner aux urgences et de postposer ma participation au circuit de quelques jours … Mon hôte m’a donc déposée aux urgences et comme j’étais déjà « enregistrée », j’ai été prise en charge rapidement .. Contrairement aux précédents dires de l’urgentiste – qui m’avait dit que si mon état ne s’améliorait pas d’ici lundi je devrais être hospitalisée- j’ai eu un tout autre diagnostic : Le chef des urgences consulté après qu’un interne m’ait ausculté, m’a assuré que mon état n’était en aucun cas dramatique, qu’il s’agissait simplement et catégoriquement d’un herpès géant du visage !!! Nouvelle prescription pour de nouveaux antidouleurs et surtout des antiviraux à haute dose …Une heure après j’étais dehors et après avoir récupéré mon sachet de médicaments, pris un café au lait (LOL) et un cookie à la cafétéria de l’hôpital, je retournais à mon Bed & Breakfast …

Tout comme l’année dernière avec mon œil au beurre noir, je vous propose un récapitulatif de l’évolution de mon visage .. Attention âmes sensibles s’abstenir !!!

Le samedi matin en arrivant à Windhoek : De quoi paniquer non ?

Le samedi soir : on dirait que cela s’améliore

Le lundi matin … C’est effrayant !!!

Le mercredi … On est en phase d’amélioration !!!

 

Comme le B&B s’avérait être un peu cher pour du moyen terme et que je ne comptais rejoindre le groupe que le vendredi …à Swakopmund (Étape la plus facile et la plus proche de Windhoek), j’ai opté pour une auberge de jeunesse centrale, qui va être mon logement momentanément définitif (J’explique plus loin pourquoi !!!)

Et à partir de ce moment, les événements se sont précipités : D’abord j’ai appris que mon circuit était annulé suite à la découverte de 3 cas de coronavirus en Namibie et à la décision de l’Afrique du Sud d’interdire son territoire aux ressortissants des pays à risque (Europe et Asie). J’ai donc décidé de repartir à Cape Town en bus pour rejoindre Ineke et parce que les liaisons aériennes avec l’Europe sont plus nombreuses … Mais je devais valider le fait qu’étant dans la région depuis près de 2 mois, je pouvais sans problème traverser la frontière : Je me suis donc rendue à l’Ambassade d’Afrique du sud et là, j’ai pris conscience de la frayeur que pouvait engendrer un petit « virus » : L’employé à l’entrée du bâtiment est munie de gants et porte un masque, il vous ordonne de rester à 3 m de lui et vous exhorte à vous laver les mains et les bras avec une solution hydro-alcoolique .. Vous devez laisser votre téléphone à l’accueil et votre passeport est aspergé de la dite solution !!! Ensuite on vous assigne un siège et on vous reçoit à un guichet vitré : je demande si j’ai le droit de retourner en Afrique du sud et après avoir vérifié mes différents visas, on me répond que je ne représente aucun risque et qu’il n’y a aucun problème … Soulagée je rentre à l’auberge de jeunesse et organise mon départ en bus pour le dimanche … En espérant que d’ici là mon visage aura retrouvé forme humaine car à ce moment je fais encore peur ….

Le dimanche confiante, je quitte l’auberge et je me rends à la Gare routière pour reprendre un bus Intercape pour faire le trajet retour vers Cape Town avec toujours 22h de bus … Le personnel constatant ma nationalité appelle l’ambassade qui « valide » mon départ … je profite d’un bus quasiment vide pour me mettre à l’aise et je me réjouis de retrouver Ineke qui entre temps nous a réservé 2 nuits dans « le meilleur Backpacker » de Cape Town …

Les paysages sont magnifiques et je me fais la promesse de revenir pour visiter ce pays qui a tant à donner …

Mais le 23 Mars, les choses se gâtent : je quitte sans souci la Namibie mais en arrivant aux douanes sud africaines, l’employée regarde mon passeport avec circonspection et sans même l’ouvrir me regarde d’une manière suspicieuse et déclare : Vous ne pouvez pas entrer en Afrique du sud !!! j’essaye de défendre mon cas, lui demande de regarder les visas qui prouvent ma présence dans la région depuis plus de 2 mois … je luis présente la page avec les visas car elle n’ose pas toucher le passeport à croire qu’il est porteur du virus … Rien n’y fait : Butée et effrayée, elle me fait signer des papiers et demande au chauffeur du bus de me reconduire à la frontière namibienne !!!  Et ce dernier lui déclare : Nous l’avions prévenu qu’elle était persona non grata en Afrique du sud : Là mon sang ne fait qu’un tour, je me retourne vers lui, haineuse furieuse et avec toute la rage qui m’étreint et je lui dis en anglais : « Tu n’es vraiment qu’un putain de menteur !!! »

Les autres voyageurs du bus sont éberlués de la manière dont le chauffeur m’ordonne de remonter dans le bus .. Je me fais l’impression d’être un prisonnier et lorsqu’il me dépose à la douane namibienne, je me résonne en me disant qu’il y a plus grave … que ce n’est pas la première épreuve que je traverse etc … Je me présente à l’officier des douanes qui avait enregistré mon départ et je remplis de nouveau le formulaire pour obtenir un visa Namibien et là il me dit : Non vous avez quitté la Namibie et avec les problèmes sanitaires actuels, les européens ne sont pas les bienvenus !!!!

Dépitée à 3h du matin sans réseau cellulaire, je me retrouve assise sur le trottoir de l’espace transfrontalier. Dans un élan humoristique qui n’a pas duré je me dis : je n’ai plus qu’à bâtir mon propre royaume en lieu et place du « No man’s land » …

Pendant les 4 heures qui ont suivis, je suis restée assise, adossée à mon sac à dos, dans la nuit noire mais encore chaude et je crois avoir été quelques temps dans un état second déconnectée de ce qui m’arrivait comme si mon cerveau refusait la réalité !!!!

Vers 7h ma présence a du surprendre les quelques employés et la responsable du contrôle du fret à la douane s’est approchée de moi me demandant ce que je faisais là seule en pleine nuit .. Je lui explique mes mésaventures, elle me demande mon passeport, en regarde chacune des pages et quand je lui dis que l’Afrique du sud me refuse l’entrée, elle s’exclame : Mais cela fait plus de 2 mois que vous êtes en voyage en Afrique du Sud. C’est à n’y rien comprendre … Elle plaide ma défense auprès de l’officier des douanes namibiens qui me donne finalement un visa de 7 jours et contacte un de ses amis pour qu’il me conduise à la grande ville la plus proche à 400 km de là, me conseille de retourner à l ‘ambassade, d’obtenir un laisser passer, de lui envoyer par Whatsapp la copie qu’elle validera auprès du chef des douanes sud africains pour s’assurer que je peux bien rentrer en Afrique du sud pour récupérer mes affaires et attendre mon vol le 7 avril prochain

Je reprends le minibus pour 800 km et 12 heures dans des conditions des plus désagréables mais j’arrive à l’hôtel, je suis bien accueillie et après une douche je prends un bon remontant avec Caroline la franco allemande qui travaille au Chameleon ..

 

Ça s’était lundi et depuis tout à encore évolué : Mardi après midi, le président sud africain  annonce la fermeture complète des frontières pour les étrangers et le confinement complet pour le jeudi 26 Mars. Mardi soir il est suivi par le président namibien qui impose le confinement à compter du 27 puis du 28 Mars. Impossible pour moi de retourner en Afrique du sud.

Depuis lundi à l’auberge de jeunesse l’ambiance est morose : Les voyageurs paniquent, les vols sont annulés les uns après les autres et chacun se démène pour trouver une solution !!! Seules Caroline, Jackie (la propriétaire du lieu) et moi même ne cédons pas à la panique …J’envisage l’idée de devoir rester ici quelques temps : je prends soin de moi en m’octroyant un dortoir plus confortable …

l’ancien …

Le nouveau !!!

je pars m’approvisionner de produits de première nécessité et je constitue quelques réserves (je vous rassure les fruits les légumes la viande les produits laitiers et autres sont dans le frigo !!)

 

Parallèlement, la semaine dernière confrontée à la situation, je m’étais inscrite auprès d’Ariane, le service des français a l’étranger et lundi dans la journée l’attaché de l’ambassade m’a appelé me demandant de mes nouvelles et m’informant que la France allait organiser des rapatriements prochainement … il y a bien eu un vol KLM mercredi dernier .. mais il était complet .. Le prochain est pour dimanche mais il est à destination de l’Allemagne à priori Munich ou Francfort : Il coute 1400 € mais il n’y a pas moyen de rejoindre la France !!! : Plus d’avion, pas de bus, plus de train transfrontalier et les agences de location de voiture ont fermées leurs portes ..Quant au covoiturage on en parle pas …

Avant de décider quoique ce soit je devais étendre la durée de mon visa, ce qui m’a pris une bonne journée, et hier après mûre réflexion, j’ai pris le risque de rester … Cela peut surprendre plusieurs d’entre vous mais que je vous explique :

Le prix pratiqué par KLM est exorbitant (alors que le gouvernement a dégagé plusieurs millions pour financer le rapatriement de ses ressortissants extrêmement nombreux ici )

Je ne suis même pas sûre de pouvoir retourner chez moi et je risque d’être confinée à Munich ou à Francfort ..

De retour chez moi, je serai seule, confinée, sans la moindre possibilité de sortir, de faire du vélo, de lire dans le jardin …. Ici j’ai un superbe dortoir pour moi toute seule, il y a une dizaine de personnes confrontées au même problème.. C’est encore l’été et il y a beaucoup d’espaces … J’ai beaucoup de livres, quelques films et nous nous organisons pour faire de ces 21 jours, un bon moment !!! C’est aussi l’occasion d’apprendre à connaitre les locaux qui travaillent ici et nous avons prévus d’organiser des cours de yoga, d’aquagym, de cours de photo … Nous allons probablement nous retrouver une dizaine après dimanche : 4 allemands 2 sud coréens, 1 américain, 1 croate, 1 hollandais et moi .. on prévoit de faire des diners thématiques etc … Je suis beaucoup plus chanceuse que la plupart des européens confinés dans des appartements !!!

Je vous présente mon nouveau chez moi pour les semaines à venir et j’espère que cette situation ne va pas s’éterniser …Un mois est envisageable à la rigueur mais si on dépasse les 3 mois cela risque d’être plus dur !!!

La cuisine ouverte et la salle à manger (le petit déjeuner est compris et le café à volonté)

le jardin et la piscine …

le bar et la table de billard

D’autres espaces aménagés pour regarder la pluie tomber … c’est la saison !!!

Et je ne vous parle pas des aménagements intérieurs …

Pour finir la Namibie est un petit pays avec quelques 2 millions d’habitants : Il n’y a que 6 cas de coronavirus et cela n’a pas évolué depuis une semaine. De toute manière je suis en convalescence pendant un certain temps car mon traitement me fatigue énormément … Mais j’ai meilleure mine …

 

Avec les moyens modernes et la situation que l’on traverse.. que je vous appelle par Whatsapp de chez moi ou d’ici cela ne change pas grand chose (s’il n’y avait pas de confinement en Europe c’est sûr que je serais rentrée ..). la connexion Wifi est excellente et il y a beaucoup de belles personnes avec qui converser …

Si vous avez des idées pour des thématiques de blog .. faites m’en part car les aventures de Rafnac sont momentanément suspendues …

Le plus drôle dans tout cela c’est que j’ai déjà 3 visas namibiens mais que je n’ai rien vu du pays !!!

Portez vous bien, Faites attention à vous, Gardez le moral et n’hésitez pas à me passer un coup de fil si vous avez un coup de mou … j’aurais toujours quelque chose de drôle à vous raconter …

Pour terminer … J’ai trouvé cette nouvelle bouteille .. disponible à la Cave de Jules ( Je compte sur toi mon Jules)

 

Et je vous transmet un texte que mon Amie Azi m’a envoyé ….

Moustapha Dahleb  la plus belle plume tchadienne, a écrit:

L’HUMANITÉ ÉBRANLÉE ET LA  SOCIÉTÉ EFFONDRÉE PAR UN PETIT MACHIN.

Un petit machin microscopique appelé coronavirus bouleverse la planète. Quelque chose d’invisible est venu pour faire sa loi. Il remet tout en question et chamboule l’ordre établi. Tout se remet en place, autrement, différemment.

Ce que les grandes puissances occidentales n’ont pu obtenir en Syrie, en Lybie, au Yemen, …ce petit machin l’a obtenu (cessez-le-feu, trêve…).

Ce que l’armée algérienne n’a pu obtenir, ce petit machin l’a obtenu (le Hirak à pris fin).

Ce que les opposants politiques n’ont pu obtenir, ce petit machin l’a obtenu (report des échéances électorales. ..).

Ce que les entreprises n’ont pu obtenir, ce petit machin l’a obtenu (remise d’impôts, exonérations, crédits à taux zéro, fonds d’investissement, baisse des cours des matières premières stratégiques. ..).

Ce que les gilets jaunes et les syndicats  n’ont pu obtenir, ce petit machin l’a obtenu ( baisse de prix à la pompe, protection sociale renforcée…).

Soudain, on observe dans le monde occidental le carburant a baissé, la pollution a baissé, les gens ont commencé à avoir du temps, tellement de temps qu’ils ne savent même pas quoi en faire. Les parents apprennent à connaître leurs enfants, les enfants apprennent à rester en famille, le travail n’est plus une priorité, les voyages et les loisirs ne sont plus la norme d’une vie réussie.

Soudain, en silence, nous nous retournons en nous-mêmes et comprenons la valeur des mots solidarité et vulnérabilité. 

Soudain, nous réalisons que nous sommes tous embarqués dans le même bateau, riches et pauvres. Nous réalisons que nous avions dévalisé ensemble les étagères des magasins et constatons ensemble que les hôpitaux sont pleins et que l’argent n’a  aucune importance. Que nous avons tous la même identité humaine face au coronavirus. 

Nous réalisons que dans les garages, les voitures haut de gamme sont arrêtées juste parce que personne ne peut sortir.

Quelques jours seulement ont suffi à l’univers pour établir l’égalité sociale qui était impossible à imaginer.

La peur a envahi tout le monde. Elle a changé de camp. Elle a quitté les pauvres pour aller habiter les riches et les puissants. Elle leur a rappelé leur humanité et leur a révélé leur humanisme.

Puisse cela servir à réaliser la vulnérabilité des êtres humains qui cherchent à aller habiter sur la planète mars et qui se croient forts pour clôner des êtres humains pour espérer vivre éternellement.

Puisse cela servir à réaliser la limite de l’intelligence humaine face à la force du ciel.

Il a suffi de quelques jours pour que la certitude devienne incertitude, que la force devienne faiblesse, que le pouvoir devienne solidarité et concertation.

Il a suffi de quelques jours pour que l’Afrique devienne un continent sûr. Que le songe devienne mensonge.

Il a suffi de quelques jours pour que l’humanité prenne conscience qu’elle n’est que souffle et poussière.

Qui sommes-nous ? Que valons-nous ? Que pouvons-nous face à ce coronavirus ?

Rendons-nous à l’évidence en attendant la providence.

Interrogeons notre « humanité » dans cette « mondialité » à l’épreuve du coronavirus.

Restons chez nous et meditons sur cette pandémie.

Aimons-nous vivants !

Partager cet article

Prev Post Next Post

Comments

  1. NOEL Laurent 27 mars 2020 in 16 h 16 min

    On pense beaucoup à toi ma biche. Prends bien soin de toi,

    Bises de nous deux,
    LO

  2. Yves 27 mars 2020 in 16 h 22 min

    Hello Nathalie,
    ça faisait un moment que je n’avais parcouru ton site par manque de temps. Avec le confinement je vais pourvoir visiter les pages des newsletter que je n’ai pas vu 🙂
    Mais que de mésaventures pour toi dans ce dernier post ! Ton récit est passionnant malgré les difficultés que tu as rencontré. Tu es sur la voie de la guérison, et ça c’est encourageant ! 🙂
    Je te souhaite bon courage (effectivement, ton lieu de confinement semble plus sympa que celui que tu aurais eu dans ton « chez toi » 😉 . Prend soin de toi. L’aventure continue !! 🙂
    Yves (W)

  3. Chti Poulet 27 mars 2020 in 17 h 19 min

    Et bien en effet quelle aventure ! On dévore ton article.
    Comme quoi les tracas administratifs ne sont pas l’apanage de la France.
    Heureusement que tu as des nerfs d’acier, plus d’une personne aurait complètement paniquée dans ce no man’s land, plus moyen de rentrer ni de sortir… l’angoisse !
    Et ce chauffeur de bus alors, médaille d’or du retournement de veste !
    En tout cas je te comprend bien de rester la bas, franchement tu seras bien mieux confiné qu’ici, y a pas photo.
    J’espère que tu pourras redécouvrir la Namibie prochainement, effectivement ça doit vraiment valoir le coup d’œil !
    Fini de bien te soigner , c’est le plus important et bon confinement.
    Avec tes vivres, le vin , tes films et ton cadre de vie , il devrait plutôt bien se passer 🙂

  4. Azi 27 mars 2020 in 17 h 55 min

    J’ai eu la chance de t’avoir en live mais je suis bien contente d’avoir pu relire ton périple. Effectivement, quelques minutes après avoir raccroché il me semblait avoir rêvé ou au moins amplifié tes dires. Eh bien non, tout y est 😳 je suis quand même rassurée quant à ta santé bien que je sache que les douleurs sont encore vives. Calme et no stress quelques jours te feront du bien.
    Et merci d’avoir publié ce joli texte 😉
    Bisous 😘 😘 😘 😘 😘

  5. ana 28 mars 2020 in 12 h 43 min

    Tu es incroyable !!
    Continuer à voyager …en soi même

  6. Nadege 28 mars 2020 in 18 h 47 min

    Quel récit ! Heureusement tu as un mental d’acier. 💪💪
    Fais attention à toi. Et continues de nous donner des nouvelles. Bisous. 😘

  7. La Bouquette 28 mars 2020 in 23 h 00 min

    Prends soin de toi Nathalie.

  8. briche 29 mars 2020 in 12 h 25 min

    coucou Nath … que d’aventures !!! tu adoptes la meilleure stratégie … la zenitude ! Félicitations pour ton sang froid en toutes circonstances. Profite bien de ce confinement, de toutes façons ici, tu n’aurais pas été mieux . Soigne toi bien pour nous revenir en pleine forme et pouvoir nous conter de vive voix toutes tes aventures. Bless you Nath. Bizz

  9. briche 29 mars 2020 in 12 h 34 min

    Merci à Azi et toi de nous faire partager ce magnifique texte si juste …

  10. Hubert Waymel 29 mars 2020 in 14 h 58 min

    Bojour Nath… Nous avions quelques nouvelles par Christophe mais je ne pouvais pas penser à toutes ces épreuves traversées. Et à la vue de ton espace de confinement actuel, je comprends que tu restes sur place avec tes nouveaux amis. Tu as plus à y gagner sur le plan humain et culturel que d’être en effet enfermée dans ta maison. En tout cas, tu pourras raconter toutes tes aventures en rentrant, je pense qu’il y aura quelques soirée pour découvrir tes péripeties multiples et variées. Et heureux que l »épisode visage trouve une fin parfaite pour toi. Courage pour la suite et nous attendons comme tu les racontes si bien tes aventures particulières. Amicalement, Hub

  11. Hubert Waymel 1 avril 2020 in 12 h 07 min

    Très bon anniversaire Nath, dans une période bien compliquée pour toi. Ton voyage et ses aventures seront des souvenirs bien particuliers. Passe une belle journée avec tes compagnons d’infortunes en Afrique… Plein de bonnes choses à partager. Laurie et Hubert

  12. Graziella 1 avril 2020 in 21 h 09 min

    Coucou Nathalie
    Et bien tu te souviendras longtemps de ton voyage…. Vivement ton retour pour un compte rendu complet. Ce virus nous aura tous atteint d’une façon ou d’une autre. A bientôt et gros bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *